Personal training & coaching préparation physique +352.28.777.771

Dents et posture : La face cachée !

par | 29 mars 2019 | Conseils | 0 commentaires

Lorsque nous parlons de mouvement la première chose que nous voyons c’est un bras qui bouge, quelqu’un qui court, mais j’aime à me dire qu’il y a toujours une vision des choses plus profonde à avoir. Voir les différentes composantes liées à cette vision pour mieux analyser, diagnostiquer et performer. Le mouvement reste la somme de nombreux petits mouvements entrainés par la contraction et le relâchement de muscles antagonistes mais aussi par chaine musculaire, c’est un phénomène de « blocage réciproque ». Les muscles antagonistes sont relâchés et donc par le mouvement activé (Méthode Otte d’orthokinésie, comprendre le schéma corporel dans sa globalité)

L’activité de votre mâchoire est principalement contrôlée inconsciemment par votre cerveau. Malheureusement beaucoup de personnes connaissent des perturbations au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire, jusqu’à provoquer un bruxisme (dents qui grincent). Cependant ces tensions peuvent-elles perturber votre posture et donc performance sportive ?

En général

Il parait logique que de mauvais contacts entre certaines dents peuvent créer des tensions musculaires asymétriques de l’appareil masticateur pouvant par conséquent créer une réaction musculaire en chaine descendante. La position de la mandibule dépend de l’équilibre entre vos muscles post-cervicaux et masticateurs, qui eux-mêmes dépendent de votre mastication. La position de votre tête dépend donc encore une fois d’un équilibre du schéma musculaire qui se répercute sur l’ensemble du corps par chaine descendante. Une parfaite symétrie sagittale doit être recherchée pour atteindre une adéquation optimale.

D’autre part la ventilation doit être nasale et combinée à une respiration buccale à l’effort pour favoriser les échanges gazeux, la déglutition doit se faire les dents « serrées » et la langue contre le palais et enfin la mastication doit être unilatérale et surtout alternée (mastiquer d’un côté puis d’un autre). A long terme certains dysfonctionnement biaiserons cet équilibre et provoquerons des tensions. (Et toi tu le savais ?)

« La posture est la base du mouvement tout mouvements comment et fini par la posture. »
Sherrington

Chaque personne possède son propre seuil avant d’atteindre ces dysfonctionnements et pathologies, différents facteurs rentrent en jeu, que ce soit physiologique ou psychologique, mon rôle est avant tout de faire une prévention au vu de l’expérience et situation que j’ai pu voir avec mon travail.

Ce que je veux vous faire comprendre est aussi que cet article est autant destiné aux sportifs de haut niveau (concernées par la moindre compensation pour leur performance), qu’aux personnes « lambda » souffrant de douleurs cervicales, thoraciques ou même lombaires.

Le corps humain est parfait grâce a son imperfection, sa manière de s’auto-équilibré et de répondre au stimuli reçus, c’est pour cela que connaitre votre corps jusqu’au petits détail qui peut paraitre insignifiant vous aidera a mieux vous comprendre et comprendre ce que celui-ci vous envoie comme message.

Mâchoire et performance ?

Pour les sports d’explosivité, demandant de grandes réactivités et vitesses d’exécution, cet équilibre sera recherché par un maximum de contacts interdentaires avec une symétrie idéale amenant une disposition musculaire optimale pour l’explosivité (serrer les dents systématiquement puis expirer).

Pour les sports d’endurance de fond type aérobie, l’athlète va devoir augmenter son rythme cardiaque pour approvisionner les muscles correctement en oxygène (source d’énergie principale en aérobie). Lorsque la respiration nasale n’est plus suffisante la respiration buccale se met en route pour prendre le relai et augmenter cet apport d’oxygène (rappelez vous lorsque vous courriez après le bus !). Grosso modo la respiration buccale est une compensation qui va jouer sur votre performance en essayant d’amener le résultat escompté au déficit d’un autre.

Je ne dis pas que lorsque vous commencez à respirer avec la bouche que votre corps va avoir mal, mais simplement que le système d’équilibre est une loi universelle qui se doit d’être appliquée à tout niveau, mais pour cela faut-il les connaitre.

(Notez aussi qu’un problème podal vous amènera une réaction en chaine ascendante, tous les niveaux sont à surveiller !)

POSITION DE LA MANDIBULE

POSITION DES ARTICULATIONS

PROBLEMES TEMPORO-MANDIBULAIRE (Ascendant/Descendant)

CONTRACTION EQUILIBREE OU DESIQUILIBREE DES MUSCLES MASTICATEURS

REACTION EN CHAINE SUR LES MUSCLES

POSTURE MODIFIEE OU NON

Perdrix & coll. (1993)

 

Conseil du coach

Pour soulager vos tensions les automassages sont assez intéressants, que ce soit pour assouplir vos tissus myofasciaux (muscles et fascias), inhiber les capteurs de douleurs ou même sortir un peu vos endorphines !

Ce n’est pas une solution mais la thérapie pour l’un de vos maux, ici une raideur musculaire due à une compensation !

3 exemples d’automassages avec rouleau (form roller) et balle de massage :

  1. Relâchements des muscles de la mandibule avec balle de massage.
    Rouler la balle avec une légère compression de façon circulaire.
  2. Relâchement du trapèze avec balle de massage.
    Placer la balle sur la zone douloureuse, compresser et inspirer profondément lors de l’élévation de votre bras. Insistez sur la sensation de grandissement et raccourcissement du muscle sur la balle pour ressentir l’automassage.
  3. Relâchement cervical avec rouleau.
    Placer la nuque sur la partie médiane du rouleau, tourner la tête a droite en inspirant, puis tourner la tête a gauche en expirant. Une sensation de liberté va arriver. (Tester et approuver par ma clientèle et moi-même !)

Temps : 35 à 45 secondes

Sources :

  • Thèse l’Université de lorraine « OCCLUSION DENTAIRE, POSTURE ET PERFORMANCES SPORTIVES » (Pauline PICART)
  • Posturologie, «Régulation et dérèglements de la station debout » (Pierre-Marie Gagey, Bernard Weber)
Par Maxime

Par Maxime

Personal trainer

Maxime est titulaire depuis 2013 d’une Licence en Sciences, Technologies, Santé, Mention Activités Physiques et Sportives, Spécialité Entrainement Sportif à l’Université de Lorraine. Il est personal trainer et coach sportif diplômé depuis 2013.

En plus d’être personal trainer chez Protrainers, il est spécialiste en préparation physique de sportifs de haut niveau. Il s’occupe notamment de la préparation physique des joueurs du Club de Volleyball RSR Walfer de Walferdange. Celui-ci participe à la Coupe d’Europe de Volleyball, la Challenge Cup, en 2016.

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cela

Partagez cette page avec vos amis !